Union Internationale des Guides et Scouts d'Europe - FSE

Aller en bas

Union Internationale des Guides et Scouts d'Europe - FSE

Message par Baloo_15e le Lun 29 Oct - 10:15

Un contexte d'émergence favorable à une union internationale

Avec la Deuxième Guerre mondiale, le scoutisme voit s'écrouler un des voeux les plus chers de Robert Baden-Powell : la paix universelle par la pratique de la fraternité scoute et guide. La guerre vient atrophier considérablement l'idéal scout. Après la guerre, il apparaît alors que le scoutisme n'a plus d'avenir dans le cadre national. Sa garantie, comme l'exprime Pie VII dès 1945, est dans sa dimension internationale.

C'est en Autriche, en 1952, que Frederik Perko lance l'idée d'un scoutisme européen dépassant les frontières des états. L'année suivante, on assiste à la création de " l'Europa-Scouts " à Vienne. Ce mouvement démarre en France en 1958. Toutefois, sa neutralité au plan religieux le contraint à un état stationnaire.

L'idée d'un scoutisme européen fait son chemin. La prochaine étape de l'émergence de l'Union Internationale se déroule en Allemagne. Dans ces années d'après guerre, les associations de jeunesse et d'éducation populaire se constituent et se développent. À la Toussaint 1956, une cinquantaine de jeunes allemands se rencontrent à Cologne. Certains sont d'anciens membres de Europa-Scouts. Au bout de trois jours de débats, ils rédigent un texte comportant 10 articles.

Dans sa version française l'article premier dit: " Il est fondé, sous le nom " Fédération du scoutisme Européen " une association scoute internationale, composée de sections nationales et dont le but est de pratiquer le scoutisme de Baden-Powell dans le cadre de l'idée européenne et sur les bases chrétiennes que postule l'idée d'une Europe unie. " Suivent ensuite huit articles que nous retrouvons à la base de nos statuts fédéraux actuels et un dixième article qui dit : " Seul est admis désormais l'insigne officiel de la Fédération : la croix de malte rouge, chargée d'un fleur de lys.

Ces jeunes Allemands se sont ensuite donné rendez-vous pour un conseil fédéral l'année suivante à la Toussaint 1957. C'est à ce moment que fut rédigé le " Directoire religieux ".

Pour comprendre l'état d'esprit de ces jeunes allemands, reprenons quelques lignes d'un texte de présentation de leur Fédération, rédigé en 1960 :

« Des garçons et des filles se sont dit qu'il était impossible que l'on recommence tous les 20 ans à se dresser les uns contre les autres, et que des millions d'orphelins attendent leur tour de partir pour une nouvelle guerre. Face à des monceaux de cadavres poussés par des bulldozers, aux villes rasées, aux gosses brûlés par le napalm, quelque chose en nous s'est dressé, criant: " ASSEZ ! " Nous nous sommes engagés de toutes nos forces dans cette bataille contre ceux qui veulent faire germer en nous la méfiance et la haine. Avec seulement notre sourire et nos mains ouvertes, et le peu que nous possédons, un coeur d'être humain libre et loyal. Nous sommes allés vers les autres, acceptant la même croix rouge chargée du lys d'or ». […]

En France, en 1962, démarre un mouvement catholique visant à unir tous les scouts et les guides de foi commune. C'est en 1963 qu'est créée l'Union internationale des Guides et Scouts d'Europe de la Fédération du Scoutisme Européen (l'Union internationale ou l'U.I.G.S.E.-F.S.E.). Lors de la signature du contrat fédéral, on compte déjà 600 membres.

L'Union internationale répond au désir de créer un scoutisme international, fondé sur de solides bases chrétiennes. Elle véhicule les valeurs traditionnelles reconnues au mouvement, par la promotion des méthodes du fondateur du scoutisme : Robert Baden-Powell.

L'Union... une association internationale

L'Union internationale des Guides et Scouts d'Europe est une association internationale de droit français dotée, depuis 1980, du statut consultatif auprès du Conseil de l'Europe (organisation non gouvernementale). Elle existe sous sa forme juridique actuelle depuis 1976, mais c'est en fait dès 1963 que les associations chrétiennes de scoutisme européen se sont réunies dans la Fédération du Scoutisme Européen (F.S.E.) en signant le «contrat fédéral». Par cet acte, les associations adhéraient aux textes fondamentaux qui constituent le «ciment» qui lie entre elles les diverses associations de l'Union Internationale. Ces textes fondamentaux sont les suivants :

- Les statuts fédéraux ;
- La charte du scoutisme européen ;
- Le directoire religieux ;
- Les trois principes du scoutisme européen ;
- La loi scoute et la loi guide ;
- La promesse scoute et la promesse guide.

L'oeuvre de Perig et Lizig Geraud-Keraod

«Un bel insigne, un idéal élevé, le choix d'une pédagogie éprouvée, de beaux textes, la bonne volonté ne suffisent pas pour constituer un mouvement. Il faut du souffle, une dynamique, en un mot une âme. Ce sont Perig et Lizig Geraud-Keraod qui vont apporter ce souffle et ce dynamisme. C'est pourquoi nous pouvons dire qu'ils sont les véritables fondateurs des Guides et Scouts d'Europe».

«D'une famille d'imprimeurs de Pontivy, Perig parle le breton. Dè la libération, dans le cadre de la mission catholique bretonne d'Œle de France et des groupes scouts " Bleimor ", il participe avec sa femme à l'accueil des populations qui émigrent de Bretagne en région parisienne. " Bleimor " sera un des éléments actifs du renouveau de la musique et des traditions bretonnes en Bretagne dans les années 1960 et 1970. En joignant les Guides et Scouts d'Europe en 1962, Perig et Lizig pensent redonner ses racines au scoutisme catholique en Bretagne à un moment où l'église abandonnant le latin, abandonne aussi la langue bretonne. Mais ils se rendront rapidement compte que la providence les appelle à une tâche encore plus grande car les problèmes de la jeunesse bretonne sont aussi les problèmes de la jeunesse française et européenne.»

«C'est un couple marié ayant cinq enfants qui va débarquer au milieu d'une bande de jeunes célibataires pratiquant un scoutisme dont les sources se trouvaient plus dans les romans de la collection "Signe de piste" que dans les écrits de Lord Baden-Powell, du Père Sevin ou de Michel Menu. En quelques mots Perig et Lizig mettent de l'ordre dans ce que nous allons appeler plus tard les textes fondamentaux. En mars 1963 et en accord avec l'association allemande et l'association belge née en 1960, certains points du Directoire religieux sont précisés en y intégrant en grande partie la Charte du scoutisme catholique que le Saint-Siège venait de promulguer le 13 juin 1962. Certains points du cérémonial et de l'uniforme sont fixés définitivement. Les premiers camps écoles sont mis en place, les camps de chefs de patrouille développés. Un effort est porté sur la qualité du journal «Scout d'Europe». Un travail de réflexion sur le scoutisme va être entrepris pour aboutir à la rédaction de la Charte des principes naturels et chrétiens du scoutisme européen.»

«Contrairement à l'expérience " Raider " où Michel Menu fait appel à un encadrement plus âgé pour mettre en oeuvre des techniques plus audacieuses, Perig va plutôt favoriser la mise en place de maîtrises plus jeunes, développer les techniques simples, à la portée des chefs de patrouilles et exclure l'emploi des techniques coûteuses, grisantes et semeuses d'illusions.»

«Perig va faire porter l'effort de formation sur l'acquisition par les jeunes d'un " style scout ". [...] Le style scout est avant tout ce qui donne à notre vie un caractère propre, original, bien distinct du genre de vie de ceux qui nous entourent. On doit pouvoir compter sur le style d'un scout comme sur sa parole, écrit Perig.»

D'après Maurice Ollier,
conférence prononcée au Conseil fédéral
Hohenstein, le 15 novembre 1997

Plus de detail ici :http://www2.globetrotter.net/aebp/Pages/SoUnion.html
avatar
Baloo_15e

Nombre de messages : 112
Location : Gatineau
Date d'inscription : 24/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum